RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti

1870 : Charles Russell fondateur de la Société Watch Tower.
Événements marquants de l'histoire des Témoins de Jéhovah.
Règles du forum
Le mouvement des Témoins de Jéhovah a vu le jour au début des années 1870, au sein d’un groupe d’étude de la Bible, à Allegheny, en Pennsylvanie. Charles Taze Russell était à la tête du groupe, qui a commencé à publier, en 1879, une revue intitulée Zion’s Watch Tower and Herald of Christ’s Presence.
Répondre
medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17728
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti

Ecrit le 25 mars 2013 09:09

Message par medico

RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti-

Par Geraldine Fagan, Forum 18 Nouvelles de service <http://www.forum18.org>

Les autorités russes font revivre les vieilles tactiques dans leur campagne de longue haleine contre les Témoins de Jéhovah, Service Forum Nouvelles 18 a appris. Un procureur dans la ville sibérienne de Tobolsk ouvert une procédure pénale contre les Témoins de Jéhovah locale alléguant qu'ils "ont appelé les citoyens à refuser de s'acquitter de leurs devoirs civiques» et «citoyens motivés de refuser un traitement médical vital". La peine maximale qu'ils pourraient rencontrer si l'affaire est portée tribunal est quatre ans d'emprisonnement. Le procureur a refusé de discuter de l'affaire avec le Forum 18. Les agents de police et le FSB de services de sécurité ont fouillé six maisons témoins de Jéhovah à Tobolsk, et que d'un autre résident local, saisissant la littérature religieuse et d'autres articles. En Décembre 2012, un tribunal de Kemerovo a rejeté la demande d'un procureur d'interdire la communauté des Témoins de Jéhovah locale pour des motifs similaires. Les responsables ont omis de répondre à Forum 18 tentatives répétées pour savoir pourquoi les Témoins de Jéhovah et les musulmans qui lisent théologien islamique Saïd Nursi travaux sont ciblés.


Dans une variante de la Russie de longue date campagne contre les Témoins de Jéhovah, les procureurs de Sibérie cherchent à les punir pour des raisons telles que l'objection de conscience au service militaire, au lieu d '«extrémisme», Service Forum Nouvelles 18 a appris. En 2004, Moscou Golovinski tribunal de district a interdit l' capitale russe organisation des Témoins de Jéhovah, pour des raisons dont l'objection de conscience - tout en rejetant l'accusation de «l'extrémisme». En 2010, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de Strasbourg a pleinement confirmé la plainte des Témoins de Jéhovah contre cette décision (voir ci-dessous). Première tentative dans la ville sibérienne de Tobolsk, vice-chercheur Dmitri Skipin ouvert une procédure contre des personnes indéterminées, le 16 Novembre 2012 en vertu de l'article 239, Partie 1 du Code pénal («la création d'une organisation non-commerciale atteinte à la personnalité et aux droits des citoyens»). La peine maximale pour cette infraction est quatre ans d'emprisonnement. Visualisée par Forum 18, afin Skipin de l'ouverture des notes de cas que l'association Tobolsk Témoins de Jéhovah "ont appelé les citoyens à refuser de s'acquitter de leurs devoirs civiques» et «citoyens motivés à refuser vitale traitement médical" . Comme preuve, il soutient qu'un certain nombre de membres de l'association des Témoins de Jéhovah - «être sous son influence" - refusaient le service militaire entre 2009 et 2011. Skipin se réfère en outre à un 2010 février transfusions déclaration sang refusant signé par un témoin locale de Jéhovah dont la vie était menacée par un accident Novembre route 2011. Contacté par Forum 18 le 15 Mars, Skipin refusé de discuter du cas par téléphone. raids de masse Dans le cadre de l'enquête, les policiers et les services de sécurité FSB recherché sept maisons à Tobolsk, dans la soirée du 7 Février et le matin du 8 Février. Alors que six appartenaient aux Témoins de Jéhovah, la septième maison-propriétaire visé n'est pas un témoin de Jéhovah, mais a été identifié comme tel par un mandat de perquisition pertinente, les Témoins de Jéhovah dit à Forum 18. La littérature religieuse et des objets personnels - dans un cas, une seule photographie - ont été saisis lors des perquisitions. sur la police le 5 février appelés au domicile d'un témoin de Jéhovah à Tioumen, à proximité de la capitale régionale. Ils ont insisté pour qu'il les accompagner à une locale contre-police "l'extrémisme" de témoigner. Témoins de Jéhovah était là lui a demandé comment l'activité de sa communauté est organisée à Tioumen et de Tobolsk. Ces agents ont également perquisitionné cinq maisons des Témoins de Jéhovah et de leurs locaux culte à Tobolsk le 21 Novembre 2012, peu de temps après que l'affaire a été ouvert, les Témoins de Jéhovah dit Forum 18. Vice-chercheur Skipin mené un raid de cinq heures, au cours de laquelle la littérature religieuse, biens personnels, un ordinateur disque dur et un ordinateur portable ont été saisis. Deuxième tentative Mille kilomètres (650 miles) au sud de Tobolsk, Yurga Cour municipale a refusé de se conformer aux une demande procureur d'interdire le groupe témoin de Jéhovah locale pour des raisons similaires. Alors qu'un civil plutôt que pénal cas, les frais de Yurga (région de Kemerovo) centrés sur des accusations comme le refus des devoirs civiques et disloque des familles, témoin de Jéhovah porte-parole a dit Grigory Martynov Forum 18 le 15 Mars. Ils ont également inclus l'utilisation des «extrémistes» littérature en étude de la Bible. locaux tribunaux russes continuent de régner Jéhovah littérature témoin «extrémiste» (voir paraître l'article F18News). Visualisée par Forum 18, une décision expurgée liée par Kemerovo tribunal régional le 21 Novembre 2012 confirme l'affaire est une affaire civile, mais ne précise pas les charges. Briser des familles était un autre des accusations qui ont abouti à l'interdiction de 2004 sur l'organisation de Moscou des Témoins de Jéhovah (voir ci-dessous). Le 27 Décembre 2012 Yurga Municipal Cour a rejeté les accusations portées contre le témoins de Jéhovah groupe témoin, basé à Moscou, le Centre SOVA signalés. La cour a cité la fois la Russie Juin 2011 instructions Cour suprême cherche à adoucir la mise en œuvre de la loi de 2002 extrémisme et le point de vue de la Russie Médiateur droits de l'homme que la poursuite des Témoins de Jéhovah viole la Constitution de 1993, le droit interne et international. Jusqu'à présent, les tribunaux inférieurs ont accordé peu d'attention à l'instruction Juin 2011 Supreme Court (voir Forum 18 de la Russie "extrémisme" enquête liberté religieuse http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1724 ). interdiction de Moscou En Mars 2004 Moscou Golovinski tribunal de district a interdit la capitale russe organisation des Témoins de Jéhovah. Parmi d'autres motifs, le tribunal a déterminé que les Témoins de Jéhovah contraindre les familles à se désintégrer, encourager le refus de soins médicaux aux citoyens gravement malades, et inciter à refuser de s'acquitter de leurs obligations prévues par la loi - comme il est à nouveau réclamée par les procureurs publics Sibérie. A cette occasion, toutefois, le tribunal n'a trouvé aucune preuve que la communauté avait mené «extrémiste» d'activité (voir F18News 25 mai 2004 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=327 ). En Juin 2010, la CEDH rejeté catégoriquement toutes les accusations portées contre les Témoins de Jéhovah de Moscou. Notant qu'un mode de vie religieux pourrait assumer "ces formes extrêmes comme le monachisme», la Cour a fait valoir que «tant que l'auto-engagement envers les questions religieuses est le produit de la prise de décision indépendante et libre du croyant et cependant malheureux membres de sa famille peuvent . soit de cette décision, l'éloignement qui a suivi ne peut pas être interprété comme signifiant que la religion a causé l'éclatement de la famille » Sur le refus de l'aide médicale, la Cour a déclaré: «Beaucoup de juridictions établies ont examiné les cas des Témoins de Jéhovah qui avaient refusé une transfusion sanguine et a constaté que, bien que l'intérêt public à préserver la vie ou la santé d'un patient est sans doute légitime et très fort, il a dû céder à fort intérêt du patient à diriger le cours de la vie de son propre. " Le l'accusation d'incitation des citoyens à refuser leurs obligations civiques, la Cour a noté que «l'exhortation religieuse pour refuser le service militaire était en pleine conformité avec les lois russes" (voir F18News 12 Juillet 2010 http://www.forum18.org/Archive. php? article_id = 1,466 ). fonctionnaires de Moscou ont refusé d'enregistrer la communauté à la lumière de la décision de la CEDH, cependant (voir F18News 1 Mars 2011 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1548 ). Familier à partir de fin des années 1990, des allégations que la santé des gens des Églises protestantes dégâts ont également refait surface ces dernières années. En 2012, les services de santé de la région de Kourgan a averti que les dirigeants locaux baptistes intention de pratiquer le contrôle mental. En 2011 Khabarovsk du Procureur public régional a tenté en vain de dissoudre grâce Église pentecôtiste comme une «organisation destructrice". Les tribunaux de Kirov, Kostroma et Magadan carrément rejeté des allégations similaires contre des églises pentecôtistes en 1999-2000 (voir le forum de 18 ans d'enquête en Russie la liberté religieuse 19 Juillet 2012 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1722 ). Hunt for "extrémistes" Se concentrer sur les accusations d '«extrémisme», une campagne nationale contre les Témoins de Jéhovah ont commencé au début de 2009, lorsque des procureurs effectué plus de 500 visites d'inspection des congrégations locales dans toute la Russie en un mois (voir F18News 13 Mars 2009 http://www. forum18.org/Archive.php? article_id = 1,267 ).
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

michel

Avatar du membre

Messages : 119
Enregistré le : 28 sept. 2012 20:40

Re: RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah

Ecrit le 26 mars 2013 11:44

Message par michel

No frères en bavent en Russie c'est bientôt pire que du temps de Staline.

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17728
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah

Ecrit le 26 mars 2013 13:35

Message par medico

michel a écrit :No frères en bavent en Russie c'est bientôt pire que du temps de Staline.
forcément le président actuel est un ancien du kgb. il garde ses méthodes.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17728
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti

Ecrit le 26 nov. 2017 04:27

Message par medico

Réaction internationale à la décision de la Cour suprême de Russie contre les Témoins de Jéhovah

Des agences gouvernementales internationales ainsi que de hauts fonctionnaires ont réagi à la décision de la Cour suprême de Russie de déclarer illégal le culte des Témoins de Jéhovah en Russie. Les déclarations ci-dessous ont clairement condamné la décision injuste et sévère de la Russie contre une minorité religieuse connue pour ses activités pacifiques.

Le 17 juillet 2017, les trois juges de la Cour suprême de Russie réunie en formation collégiale ont confirmé la décision du 20 avril de « dissoudre l’organisation religieuse, le Centre administratif des Témoins de Jéhovah de Russie, et les associations cultuelles locales qui en dépendent, et [de] remettre à la Fédération de Russie l’intégralité des biens immobiliers de l’organisation religieuse dissoute ». Par cette décision, la Cour interdit le culte des Témoins de Jéhovah dans toute la Russie.
Déclarations prononcées après la décision du 17 juillet 2017 rendue par la Cour suprême réunie en formation collégiale

Le 17 juillet 2017, la Cour suprême de Russie réunie en formation collégiale a confirmé la décision prise le 20 avril. Cette décision a donné lieu aux déclarations ci-dessous, dont voici des extraits :

« Nous sommes profondément inquiets de la décision rendue par la Cour suprême de Russie de rejeter le recours en appel des Témoins, qui refusent d’être taxés d’“extrémistes”. Cette décision confirme l’illégalité du culte paisible pratiqué par 175 000 citoyens russes et bafoue le droit à la liberté de religion garanti par la Constitution russe » (Lord Ahmad de Wimbledon, ministre des Droits de l’homme, des Affaires étrangères et du Commonwealth en Grande-Bretagne ; https://www.gov.uk/government/news/mini ... urt-ruling).
« La décision prise cette semaine par la Cour suprême de Russie est le dernier évènement qui s’inscrit dans une tendance inquiétante visant à persécuter des minorités religieuses en Russie. Nous demandons instamment aux autorités russes de lever l’interdiction pesant sur les activités des Témoins de Jéhovah en Russie, de revenir sur leur décision de fermer le Centre administratif des Témoins de Jéhovah et de libérer tous les membres des minorités religieuses injustement maintenus en détention pour avoir participé à des activités “extrémistes” » (Heather Nauert, porte-parole du département d’État américain ; https://www.state.gov/r/pa/prs/ps/2017/07/272679.htm).
« Les Témoins de Jéhovah, comme tous les autres groupes religieux, doivent pouvoir exercer pacifiquement leur droit à la liberté de réunion, sans ingérence, ainsi que le garantissent la Constitution de la Fédération de Russie, les engagements internationaux pris par le pays et les normes internationales en matière de droits de l’homme » (le porte-parole du Service européen pour l’action extérieure ; https://eeas.europa.eu/headquarters/hea ... -russia_fr).
« La décision de la Cour suprême reflète malheureusement la persistance du gouvernement à assimiler la pratique paisible de la liberté de religion à de l’extrémisme. Les Témoins ne sont pas un mouvement extrémiste et devraient être en mesure de pratiquer leur religion ouvertement et librement, sans être l’objet de la répression gouvernementale » (Daniel Mark, président de la Commission américaine sur la liberté religieuse dans le monde ; http://www.uscirf.gov/news-room/press-r ... ts-appeals).
« Je suis très préoccupé par la décision de la Cour de maintenir l’interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie. En dépit de nos recours auprès de plusieurs instances, cette décision fait de la jouissance paisible du droit à la liberté de religion et de pensée une infraction pénale » (Gernot Erler, coordinateur pour la coopération sociétale avec la Russie, l’Asie centrale et les pays du partenariat oriental, ministère des Affaires étrangères en Allemagne ; http://www.auswaertiges-amt.de/sid_5DAC ... hovas.html).
« La décision scandaleuse prise récemment par la Russie d’interdire aux Témoins de Jéhovah d’exister en tant que mouvement religieux reconnu en Russie est une violation totale des garanties qui protègent la liberté de religion et de croyance dans l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. [...] Les bonnes volontés de tous les mouvements religieux ainsi que tous ceux qui tiennent aux droits à la liberté de conscience doivent se montrer solidaires des Témoins de Jéhovah de Russie » (Katrina Lantos Swett, présidente de la Fondation Lantos ; https://www.lantosfoundation.org/news/2 ... -witnesses).
Déclarations prononcées après la décision du 20 avril 2017 rendue par la Cour suprême

Avant la décision de la Cour suprême réunie en formation collégiale, de nombreuses agences gouvernementales et des hauts fonctionnaires ont condamné la décision du 20 avril rendue par cette juridiction :

« J’ai demandé au président Vladimir Poutine d’user de son influence pour garantir les droits des minorités dans son pays ainsi que ceux des Témoins de Jéhovah » (propos de la chancelière Angela Merkel au cours d’une conférence de presse avec le président Poutine ; http://uk.reuters.com/article/uk-russia ... KKBN17Y1JZ).
« La décision récente de la Cour suprême de déclarer le Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Fédération de Russie une organisation extrémiste, et de la fermer, ainsi que les 395 organisations religieuses locales utilisées par les Témoins, soulève de sérieuses inquiétudes concernant la liberté de religion en Fédération de Russie et est encore un exemple d’application abusive de la législation contre l’extrémisme pour limiter la liberté d’expression et d’assemblée » (Theodora Bakoyannis et Liliane Maury Pasquier, co-rapporteures de la Commission de suivi pour la Fédération de Russie de l’APCE ; http://assembly.coe.int/nw/xml/News/News-View-FR.asp ?newsid=6599).
« Le non-respect de la liberté religieuse par la Russie est une autre violation inexcusable des engagements de Moscou au sein de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe). Ceux qui pratiquent paisiblement leur religion ne devraient jamais risquer le harcèlement, les amendes ou l’emprisonnement. La décision de la Cour ordonnant de saisir les biens appartenant aux Témoins de Jéhovah ne fait qu’aggraver la situation. J’espère que cette affaire sera jugée en appel par la Cour européenne des droits de l’homme » (le sénateur Roger Wicker, président de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe ; http://csce.emailnewsletter.us/mail/util.cfm ?gpiv=2100141660.2454.614).
« La décision prise hier par la Cour suprême de la Fédération de Russie d’interdire les activités du Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Russie, au motif d’“extrémisme”, pourrait entraîner des poursuites pénales contre les Témoins de Jéhovah pour la simple pratique de leur culte. Les Témoins de Jéhovah, comme tous les autres groupes religieux, doivent pouvoir exercer pacifiquement leur droit à la liberté de réunion, sans ingérence, ainsi que le garantissent la Constitution de la Fédération de Russie, les engagements internationaux pris par le pays et les normes internationales en matière de droits de l’homme » (le porte-parole du Service européen pour l’action extérieure ; https://eeas.europa.eu/headquarters/hea ... ities-jeho).
« Je suis profondément préoccupé par la décision injustifiée de rendre illégales les activités paisibles des membres des communautés de Témoins de Jéhovah en Russie, décision qui raye ce mouvement de la liste des entités viables dans le pays. Cette décision de la Cour suprême constitue une menace pour les valeurs et les principes sur lesquels reposent les sociétés démocratiques, libres, ouvertes, pluralistes et tolérantes » (Michael Georg Link, directeur du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE ; http://www.osce.org/odihr/313561).
« Cette interdiction persécutant des gens pacifiques qui ne font que pratiquer leurs activités cultuelles est une violation flagrante du droit fondamental à la liberté de religion ainsi que des normes internationales en matière de droits de l’homme, également garanties par la Constitution de la Fédération de Russie. Elle doit donc être revue dès que possible » (le professeur Ingeborg Gabriel, représentante personnelle du Président en exercice de l’OSCE pour la lutte contre le racisme, la xénophobie et la discrimination ; http://www.osce.org/odihr/313561).
« Je suis alarmée par la décision de la Cour suprême de Russie de considérer les Témoins de Jéhovah comme “extrémistes”. Ce jugement rend effectivement illégal le culte paisible de 175 000 citoyens russes et viole le droit à la liberté religieuse garanti dans la Constitution russe. Le Royaume-Uni prie le gouvernement russe de respecter ses engagements internationaux sur cette liberté élémentaire » (la baronne Joyce Anelay, ancienne ministre d’État pour le Commonwealth et l’ONU au ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth ; https://www.gov.uk/government/news/mini ... -extremist).
Condamnation internationale de la décision de la Cour suprême de Russie

Le 20 juillet 2017, le Conseil permanent de l’OSCE a adopté une déclaration de l’Union européenne (UE) qui appelle la Russie à permettre aux Témoins de Jéhovah de « pouvoir exercer pacifiquement leur droit à la liberté de réunion, sans ingérence, ainsi que le garantissent la Constitution de la Fédération de Russie, les engagements internationaux pris par le pays et les normes internationales en matière de droits de l’homme ». Cette déclaration a été adoptée à l’unanimité à Vienne par les 28 états membres de l’UE, et des pays non membres comme l’Australie, le Canada et la Norvège s’y sont associés (https://eeas.europa.eu/sites/eeas/files ... russia.pdf).

Les Témoins de Jéhovah du monde entier sont profondément déçus que la Cour suprême de Russie, par sa décision arbitraire, ait réellement interdit leur culte dans le pays. Par leurs réactions, des agences gouvernementales internationales et des hauts fonctionnaires accusent la Russie d’avoir injustement qualifié les Témoins de Jéhovah d’« extrémistes » et de ne pas tenir compte de ses engagements constitutionnels et internationaux pour protéger la liberté religieuse. La Cour européenne des droits de l’homme ne s’est pas encore prononcée sur cette affaire, mais il est à espérer qu’elle annule cette interdiction qui touche tout le pays.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17728
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti

Ecrit le 11 déc. 2017 04:30

Message par medico

Le tribunal d’Oriol prolonge de nouveau l’emprisonnement de Dennis Christensen

Le 20 novembre 2017, au terme d’une audience de trois heures, le tribunal de district de Sovietsky d’Oriol (Fédération de Russie) a prolongé la détention provisoire de Dennis Christensen jusqu’au 23 février 2018. C’est la deuxième fois que le tribunal prolonge de trois mois son emprisonnement. M. Christensen est détenu depuis mai 2017 sans avoir été jugé. Le jour de son arrestation à Oriol, M. Christensen assistait à un paisible office chrétien quand la police a fait irruption.

M. Christensen est un ressortissant danois, Témoin de Jéhovah. Avant son arrestation, la Cour suprême de la Fédération de Russie avait jugé les activités religieuses des Témoins de Jéhovah extrémistes et les avaient interdites. Le tribunal de district a de nouveau prolongé la durée de la détention provisoire de M. Christensen pour permettre à l’enquêteur de rassembler des « preuves » qui appuieraient une condamnation pour des activités religieuses supposées illégales. Le tribunal a refusé d’envisager de l’assigner à résidence pendant l’enquête en cours. Il n’a pas non plus tenu compte de la promesse qu’ont faite les autorités danoises de ne pas délivrer de passeport à M. Christensen, ni de l’aider à quitter le pays.

Au moment de son arrestation, M. Christensen était avec sa femme, une citoyenne russe. Ce jour-là, tous deux exerçaient leur droit fondamental à la liberté de religion et d’association. Le tribunal peut ordonner que M. Christensen soit maintenu en détention provisoire pendant deux ans maximum. S’il est condamné, il encourt une peine de prison de six à dix ans.
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17728
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti

Ecrit le 13 déc. 2017 14:43

Message par medico

- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

medico

[ Modérateur ]
[ Modérateur ]
Avatar du membre

Messages : 17728
Enregistré le : 27 juin 2005 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: RUSSIE: twist familière à la campagne Témoin de Jéhovah anti

Ecrit le 04 mai 2018 02:48

Message par medico

La police dans au moins sept villes à travers la Russie a mené des raids agressifs contre les Témoins de Jéhovah. Dans ce qui semble être une campagne coordonnée, les forces spéciales de police (OMON), parfois porter des masques et transportant des mitrailleuses, ont attaqué les maisons des témoins, des fusils à eux souligné, et placé en détention à la fois jeunes et moins jeunes pour des interrogatoires.

Au cours de l'année écoulée, les autorités ont lancé au moins dix enquêtes criminelles et emprisonné cinq témoins, dont Dennis Christensen, en détention préventive depuis le 25 mai 2017. Un autre témoin, Arkadya Akopyan, 69 ans, est actuellement jugé en République de Kabardino-Balkarie. Tous pourraient faire face à des peines de prison de deux à dix ans simplement pour se réunir pour le culte.

Le 20 avril 2017, la Cour suprême de la Fédération de Russie a interdit le Centre administratif des témoins de Jéhovah et les 395 entités juridiques locales des Témoins. Lors de l'audience de la Cour suprême, le gouvernement russe a affirmé que même s'il liquidait les entités juridiques des Témoins de Jéhovah, les Témoins individuels seraient libres de pratiquer leur foi. Cependant, l'allégation du gouvernement est incompatible avec ses actions.

Maintenant que les autorités russes ont réussi à liquider les entités juridiques des Témoins de Jéhovah et ont commencé à confisquer les propriétés des Témoins, elles tournent leur attaque et se concentrent sur les gens et leur culte. Il est en train de devenir une infraction criminelle pour les plus de 175 000 Témoins de Jéhovah en Russie de pratiquer leur foi.

Raids, Interrogations, Détentions
Depuis janvier 2018, les forces de l'ordre ciblent de plus en plus les Témoins de Jéhovah.

20 avril 2018, Shuya, région d'Ivanovo: Des policiers ont fouillé les maisons de quatre Témoins. Les policiers ont emmené Dmitri Mihailov au poste de police, l'ont placé en détention et l'ont ensuite relâché. Les autorités ont ouvert une enquête pénale et l'ont accusé en vertu de l'article 282.2 (2) du Code pénal de «participation à l'activité d'une organisation extrémiste». Il n'est pas autorisé à voyager en dehors de Shuya jusqu'à nouvel ordre.

19 avril 2018, Vladivostok: La police et le Service fédéral de sécurité (FSB) ont fait irruption dans un appartement et ont emmené Valentin Osadchuk et trois femmes âgées au poste de police pour un interrogatoire. Les autorités ont inculpé M. Osadchuk en vertu du paragraphe 282.2 (2) du Code pénal, qui prévoit une peine d'emprisonnement de deux à quatre ans, et l'ont placé en détention préventive. Le 23 avril, le tribunal du district de Frunzenskiy a ordonné le maintien en détention provisoire de M. Osadchuk jusqu'au 20 juin 2018. Il est actuellement détenu à la prison d'investigation no 1 de Vladivostok.

18 avril 2018, Polyarny, région de Mourmansk: Tard dans la soirée, des policiers et des officiers masqués OMON portant des mitrailleuses ont franchi la porte de la maison de Roman Markin. Les agents l'ont forcé à l'étage sous la menace d'une arme. Sa fille adolescente, en voyant les officiers armés, est immédiatement tombée sur le sol et a couvert sa tête avec ses bras. La police a fouillé les lieux, après quoi ils ont emmené M. Markin au poste de police et l'ont placé en détention préventive.

Le même soir, la police a perquisitionné les maisons de 14 autres Témoins de la région et a confisqué des téléphones portables, des tablettes électroniques et d'autres effets personnels. La police a ensuite emmené les Témoins au poste de police pour un interrogatoire. Les autorités locales ont intenté une action pénale contre M. Markin, ainsi que contre un autre témoin local, Viktor Trofimov. Tous deux étaient accusés en vertu de l'article 282.2 (1) du Code pénal d '«organiser l'activité d'une organisation extrémiste». En cas de condamnation, ils encourent des peines de prison de six à dix ans. Les deux hommes sont toujours en détention préventive à la prison n ° 1 de Mourmansk.

10 avril 2018, district de Zaton, Ufa: entre 6 h 30 et 7 heures du matin, des enquêteurs et des officiers de l'OMON ont fait une perquisition et perquisitionné les domiciles de plusieurs Témoins. Pendant les perquisitions, les agents ont interrogé les Témoins. Dans un cas, un policier a dit à l'une des victimes: «Vous serez relâché dès que vous déclarez que vous n'êtes pas membre de l'organisation des Témoins de Jéhovah.» Dans un autre cas, un policier a dit à une victime: débarrasser la terre de vous. "Tous les Témoins ont été emmenés au poste de police pour les empreintes digitales et d'autres questions.

Alors qu'ils arpentaient la maison de M. et Mme Khafizov, les policiers ont pointé leurs armes sur le couple et ont commencé à fouiller les lieux. Après la perquisition, un policier a attrapé Mme Khafizova par le bras, l'a poussée dans la voiture de police et l'a emmenée à la station pour un interrogatoire. M. Khafizov n'est pas l'un des Témoins de Jéhovah.

Les agents ont fait irruption dans la maison d'Anatoliy Vilitkevich et l'ont arrêté. Ils ont dit à sa femme qu'elle ne verrait pas son mari «pendant longtemps». Les autorités l'ont accusé en vertu de l'article 282.2 (1) du Code pénal d '«organiser l'activité d'une organisation extrémiste» et le maintiennent en détention préventive jusqu'à ce que 2 juin 2018. S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à dix ans de prison.

Mars 2018, Oryol: En plus de l'affaire criminelle en cours de Dennis Christensen, les autorités ont ouvert une deuxième enquête criminelle contre un autre témoin, Sergey Skrynnikov, à la suite des fouilles de sept maisons à Oryol en mai 2017. M. Skrynnikov n'a pas encore été inculpé . Il est accusé en vertu de l'article 282.2 (2) de «participation à l'activité d'une organisation extrémiste». S'il est reconnu coupable, il risque une peine de prison de deux à quatre ans.

7 février 2018, Belgorod: De grands groupes d'agents des forces de l'ordre ont perquisitionné au moins dix maisons des Témoins. Les agents ont jeté par la force plusieurs des propriétaires sur le plancher ou les ont épinglés au mur. La police a fouillé les maisons et confisqué des appareils électroniques, des passeports, des photographies et de l'argent. Ils ont ensuite emmené tous les Témoins au poste de police, les ont interrogés et les ont relâchés tous sauf Anatoly Shalyapin et Sergei Voikov. La police a détenu les deux hommes pendant 48 heures avant de finalement les relâcher. Cependant, les deux hommes ne sont pas autorisés à voyager en dehors de Belgorod.

23 janvier 2018, Kemerovo: La police a perquisitionné et fouillé 12 maisons des Témoins et a confisqué tous les appareils électroniques, la littérature religieuse et de nombreux documents. Avant les raids, un homme prétendant être l'un des Témoins de Jéhovah avait assisté aux réunions des Témoins et les avait enregistrés secrètement, puis avait remis les enregistrements à la police. Sur la base de ces enregistrements, les autorités ont ouvert une enquête pénale.

La décision de la Cour suprême sépare les familles
Au-delà de ces actions disproportionnées de la police et du FSB, les autorités russes ont décrété que l'État pouvait saisir les enfants des Témoins de Jéhovah pour «resocialisation». Le 14 novembre 2017, le Plénum de la Cour suprême de la Fédération de Russie a statué que les parents peuvent être «privés de leurs droits parentaux par un tribunal» s'ils impliquent leurs enfants dans une organisation religieuse qui a été interdite comme «extrémiste».

Le 23 novembre 2017, le ministère de l'Éducation et des Sciences a publié une «recommandation» nationale appelant à la «resocialisation» des enfants exposés à des «extrémistes religieux». . . »Le ministère a distingué seulement deux groupes d'enfants: ceux des membres de l'EI et ceux des Témoins de Jéhovah. Il a noté que "des dizaines de milliers d'enfants et d'adolescents" ont des parents qui sont Témoins de Jéhovah. Aucun enfant témoin n'a été pris à leurs parents jusqu'à présent.

Où finit la campagne de terreur?
Aucun autre Etat membre du Conseil de l'Europe n'a lancé une attaque aussi grave contre une minorité religieuse pacifique. Les Témoins de Jéhovah en Russie ne peuvent plus se réunir ouvertement pour le culte ou pour lire et étudier la Bible. Pour éviter les arrestations et les poursuites pénales, ils doivent pratiquer le culte en secret, comme ils devaient le faire pendant l'ère soviétique.

Les Témoins de Jéhovah du monde entier sont profondément préoccupés par leurs camarades croyants en Russie et par ce que cette campagne parrainée par le gouvernement signifiera pour eux émotionnellement, spirituellement et physiquement. Philip Brumley, avocat général des Témoins de Jéhovah, a déclaré: «Le gouvernement russe devrait mettre fin à ces abus et respecter ses engagements internationaux en matière de respect des droits de l'homme et de la liberté religieuse. Maintenant que les autorités sont passées d'attaquer les entités juridiques des Témoins à emprisonner des individus, quelle est la prochaine étape pour les Témoins de Jéhovah en Russie? "

https://www.jw.org/en/news/legal/by-reg ... witnesses/
- Témoin de Jéhovah baptisé et actif -
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance.
AM www.jw.org
http://jehovah.forum-religion.org/search.php

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité